5 conseils pour méditer facilement

La méditation est souvent définie comme un principe difficile, mais ça l’est moins que ça en a l’air. En réalité, pas plus de dix minutes suffisent pour faire soi-même une séance de méditation dans les normes, mais avec une facilité inouïe. Voici donc cinq conseils sur les techniques de méditation pour y arriver comme un pro.

Même endroit, même heure

 

Comme la constance fait partie des objectifs de la méditation, il vaut mieux choisir le bon moment dès le début. Évidemment, le choix du créneau variera en fonction de ce que vos attentes. L’on vous conseille cependant un endroit calme pour l’environnement où la séance se déroulera. Il est plus propice à la concentration et donc à la détente.

 

Inspirez ! expirez !

 

Réguler sa respiration est une technique de méditation qui a déjà fait ses preuves pour se concentrer. La méditation est le principe par excellence pour l’utiliser à bon escient dans la mesure où c’est la première étape pour focaliser son attention sur soi-même. Par conséquent, d’atteindre le premier niveau de relaxation du processus.

 

Faites le vide

 

Oubliez tout ce que vous savez sur la méditation et tâchez seulement de vous concentrer sur vos pensées. Méditer requiert un esprit détaché de tout et donc ouvert à toutes les sensations et autre sentiment.

 

La technique de méditation suivante : le choix de la posture

 

La posture est la chose que nous remarquons le plus dès qu’il est question de méditation. Les jambes croisées en maintenant les genoux au sol, le pied gauche posé sur la cuisse droite et vis versa, les plantes des pieds tournées vers le ciel, tel est la position du bouddha quand il est en plein méditation. Force est de constater pourtant que cette souplesse n’est pas donné à tout le monde. Pas de panique, vous pouvez vous allonger, voire vous assoir sur une chaise. Le plus important c’est de garder la colonne vertébrale bien droit.

 

Regard et souffle

 

Ouverts, mis-clos ou fermés, vous devez savoir lequel adopté en fonction de la circonstance. La plupart du temps, les méditants ont les yeux fermés car cela permet de focaliser son esprit sur une chose. On a moins de chance d’être distrait par les innombrables choses que les yeux voient. Contrôler le va-et-vient de son souffle doit maintenant être l’objet concret de la concentration. Il faut noter que la respiration doit venir du ventre pour que le souffle qui en ressort apporte une sensation d’harmonie.