La passion de la lecture selon Jean-Claude Derey

Le monde de la lecture connaitra encore un bon avenir avec tous les écrivains talentueux que le monde héberge actuellement. La lecture n’est pas en effet qu’une question de pratique, c’est aussi une véritable passion à vivre au quotidien. Si certaines personnes n’ont pas encore eu l’occasion de vivre la magie de la lecture, ils pourront très prochainement le découvrir en consultant les romans de l’écrivain Jean-Claude Derey. C’est l’un des écrivains les plus remarquables, qui arrivent à présenter son art d’une manière tout à fait original. Il tire aussi une partie de ses talents d’écrivain, avec son métier de journaliste. Il a aussi éventuellement l’occasion de voyager, de partir à la découverte d’autres civilisations et culture, avec quoi, il arrive aussi à trouver toute l’inspiration nécessaire pour créer ses nouvelles histoires.

Plusieurs années d’écrits et de passions pour cet écrivain

Jean-Claude Derey est avant tout un écrivain de 74 ans. Né en 1940 à Alep, en Syrie, ce dernier a hérité des talents d’écrivain talentueux, et qui a su bien exploiter ses compétences dans ce domaine. Ses voyages ont également amplifié ces derniers, qu’il a eu cette idée d’écrire et de raconter tous ces faits et ces évènements exceptionnels qu’il a pu assister. Jean-Claude Derey s’inspire également des histoires dans certains pays, comme en Afrique, avec « Le quart d’heure colonial », où il raconte les aventures d’un personnage qui a vécu durant l’époque de la colonisation française. Son premier opus réalisé en 1980, « Les fous de l’île », a également connu un énorme succès. Ce qui lui a permis de se motiver davantage pour continuer à publier ses œuvres, mais aussi, pour satisfaire pour autant, son lectorat. Dernièrement, suite à son passage en Inde, il a publié « Notre voisin le Diable », un roman qui raconte les faits injurieux qui se passent en Inde, notamment auprès d’une commune nommée Dehli. Cet œuvre englobe en effet tous les faits inquiétants qui taraudent dans le pays, entre autre, les meurtres, le trafique d’organes, pédophilie… le genre de roman qui n’est pas trop approprié pour les âmes sensibles.

Les autres fonctions de Jean-Claude Derey

Jean Claude Derey est aussi donc un journaliste, mais aussi cinéaste. Cette passion pour la fiction lui a en effet permis de découvrir un métier plus passionnant que routinier, car en écrivant ses romans, suite à tous ces faits constatés, il a pu illustrer tous ces faits par ces écrits. Il a aussi travaillé en tant que chasseur de tête, qui se charge du recrutement et de la sélection des candidats. Une fonction qu’il a pu opérer auprès des organismes internationaux.