Réfaction de toiture : quel matériau choisir ?

Que votre charpente soit en bois, en métal, en matériau composite ou en béton armé, une large gamme de matériaux de couverture s’offrent à vous. Votre projet toiture sera cependant souvent restreint par des contraintes techniques (notamment le degré d’inclinaison de la pente de votre toit) et par les directives locales (PLU communaux). Avant d’entreprendre votre projet de rénovation de toiture, il est donc essentiel de faire une déclaration préalable de toiture. Il faudra aussi penser au type de matériau qui convient le mieux à votre projet. Pour vous éclairer en ce sens, nous vous livrons toutes les informations dans cet article.

La toiture végétalisée

Si votre toit présente une faible pente (inférieure à 35°) et que ce projet est compatible avec le Plan Local d’Urbanisme de votre commune de résidence, vous pourrez opter pour une toiture végétalisée : esthétique et écologique, cette solution de couverture constitue par ailleurs un bon isolant thermique.

La toiture en tuile

Les tuiles plates peuvent également être utilisées sur des toits à faible inclinaison. Les toits à pentes traditionnelles (inclinaison d’au moins 35%) pourront être couverts de tuiles, généralement en terre cuite. La pose des tuiles peut s’avérer onéreuse du fait des nombreuses opérations de finition qu’elle implique. Le nombre de tuiles à poser au m² est par ailleurs élevé. S’il existe des tuiles à bas prix composées de béton, elles restent assez inesthétiques et présentent le désavantage de se décolorer rapidement.

La toiture en ardoise

Roche sombre issue du schiste, l’ardoise se présente sous la forme de plaques fines qui seront ensuite disposées sur le toit. Autorisée dans certaines régions, elle s’adapte tout particulièrement aux toits très pentus. C’est le matériau qui offre la plus longue durée de vie (jusqu’à plus de 100 ans) et ne demande pas ou peu d’entretien.

Les avantages de l’ardoise sont multiples :

–          Elle garde sa couleur dans le temps

–          Elle ne brûle pas

–          Elle respecte l’environnement, car c’est un matériau écologique et recyclable

–          Elle est isolante, limite la consommation de chauffage et permet d’en diminuer la facture

–          L’ardoise nécessite d’être posée par un professionnel, il est en effet très difficile de la poser soi-même. Ce matériau est par  ailleurs plus lourd que les autres.

La toiture en shingle

Aussi appelé bardeau bitumé, le shingle consiste en une feuille de feutre asphaltée et renforcée de fibre de verre : doublement économique, ce matériau de toiture n’est pas cher à l’achat et peut facilement être posé soi-même.

On apprécie sa grande adaptabilité aux divers supports et ses qualités d’imperméabilité. Les principaux défauts du shingle sont cependant sa rapidité d’altération et ses faibles capacités d’isolation.

Les aides financières aux travaux de rénovation de toit

Plusieurs dispositifs d’aide sont prévus pour les travaux qui se rapportent à la rénovation des toitures comme la prime rénovation énergétique pour la réfection de toit ainsi que les aides et subventions de l’ANAH. Par ailleurs, si vous changez votre isolation ou procédez au placage des combles, vous pourrez prétendre au crédit d’impôt 2015 de 30 % avec un minimum de coût de travaux de 150 euros le m² et à l’Eco Prêt taux zéro si la somme totale des travaux atteint un minimum de 20 000 euros pour 2 grands travaux et 30 000 euros pour 3 grands travaux.